Joffrin et le web payant : « On revient en arrière, on s’est trompés »

VIDEO. C’est LA faute originelle que se reprochent tout bas la plupart des grands patrons de journaux français : avoir mis leurs articles en ligne gratos sur leur site internet. Depuis que Murdoch a décidé de repasser au payant (enfin, peut-être), tous tentent une acrobatique marche arrière… sans doute un peu tard. Aux Assises du journalisme, Laurent Joffrin, directeur de publication de Libération, a admis la boulette…

« Nous n’avons pas été aidés par les sachants« , plaide Laurent Joffrin. Tiens, c’est drôle ça, entre « le pain gratuit et le pain payant » (pour reprendre sa métaphore), les lecteurs préfèrent le pain gratuit ? Et la pub rapporte moins sur le web ! Hum, nous aurait-on menti?

Le site de Libé est donc devenu en grande partie payant courant septembre. Déjà, aux Etats-Unis, le retour au péage en ligne était la grande tendance de l’été.

Mais les lecteurs vont-ils suivre? Et si cette stratégie du virage à 180 degrés donnait des résultats encore plus catastrophiques?

Une balle dans le pied. Voilà ce qui me vient à l’esprit quand je pense à cet aller-retour. Comment de grands patrons de presse ont-ils pu sombrer en même temps dans cette utopie de l’info gratuite pour sauver l’info? Je ne parle pas des « pure players » du web comme Rue 89, qui misent sur la légèreté de leur structure, mais de gros barnums avec plus de 200 salariés. Qui les a conseillés ? Donnez-nous les noms de ces vilains « sachants » !

(le titre du billet a été légèrement modifié, car en effet la phrase exacte de Joffrin était : « Nous nous sommes trompés ». Et non pas : « Nous avons fait une erreur »). Pouvoir reconnaître ses « erreurs », c’est aussi ça l’avantage du net ;-)

Ajout :

Voici l’intégralité de l’intervention « Carte Blanche » de Laurent Joffrin qui a précédé la séance des questions…


  • Facebook
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Digg

7 Réponses à cet article

  1. Le mythe de l’information gratuite sur le web vient à mon humble avis de la conjonction du postula faux que le web est gratuit par essence, illusion née dans la bulle internet, et du paradigme / syllogisme que les média doivent ce financer par la publicité (comme la radio, la Tv, le papier), que le web est un médium donc il doit ce financer par la pub.

  2. A mon sens, il ne s’agit pas que d’un « aller/retour » mais d’un énième ‘ »aller/retour ». Libé avait déjà fait une tentative de passage au payant en 2001.
    Plus d’infos : http://blog.inovia-conseil.fr/?p=50

  3. Excellent cette chronologie, merci Kad ! Elle est la preuve que les dirigeants de nos journaux ont complètement perdu la boussole. Et comme ils n’ont aucune idée de ce qui est en train de se passer ils se remettent entre les mains de consultants web ou autres sachants qui, apparemment, n’en savent pas beaucoup plus… C’est gai :S

  4. Le problème ne vient pas seulement du prix que les journaux ou les journalistes accordent à l’information. On est tous d’accord pour dire qu’une information de qualité doit avoir un coût. Mais cette valeur est devenue très vite périssable à cause d’internet. Il suffit de voir à quelle vitesse un scoop est relayé par les différents sites internet. Malheureusement, beaucoup de consommateurs d’information se contentent de quelques lignes reprises dans une dépêche sur un site quelconque et ne cherchent pas à lire l’intégralité de l’article initial. Ils comptent justement sur les sites internet ou la TV pour leur faire une sorte de résumé.
    Et pour le moment, les « consultants » dont tu parles Tatiana, vont de Charybde en Scylla : une info payante perçue – à tort – par la majorité comme élitiste et une info gratuite qui a sciée inconsciemment la branche sur laquelle elle est assise …

  5. Il ne faut pas dire : TOUS LES JOURNAUX sont passés en gratuit.
    LeMonde.fr, depuis belle lurette, conserve une édition gratuite et une édition payante.

  6. [...] la question se repose à nouveau chez certains médias français de faire aussi «  marche arrière « , arguant d’une part le fait qu’ils n’auraient en fait jamais du [...]

  7. [...] News, la question se repose à nouveau chez certains médias français de faire aussi “ marche arrière “, arguant d’une part le fait qu’ils n’auraient en fait jamais du rendre [...]

Laisser une réponse

Copyright © 2009 La voix du dodo est propulsé par WordPress
Suivez les parutions via RSS
Ou seulement les commentaires.

Sitemap