L’Apec lâche Courrier Cadres, les journalistes sont « sous le choc »

Animal Removal Bigre. Mais qu’est-ce qui a bien pu conduire l’Association pour l’emploi des Cadres (Apec) à vendre son titre phare à un mercenaire de la presse, le ci-devant Gérard Touati, propriétaire du célèbre groupe de journaux (Rebondir, L’Officiel de la Franchise, Le Nouvel Entrepreneur…) de tendance très libérale et assez trash qui porte son nom? Les 27 journalistes et les 8 administratifs du magazine Courrier Cadres n’en reviennent toujours pas. L’annonce a été faite au comité d’entreprise hier 18 mars par Jacky Chatelain, directeur de l’Apec. L’association m’a confirmé la négociation avec Touati sans vouloir en dire plus avant la validation du projet par le conseil d’administration* de l’Apec le 27 avril prochain…

courrier cadres 2Si les raisons de la vente en elle-même sont compréhensibles – Courrier Cadres aurait perdu quelque 3 millions d’euros en 2009 -, les salariés ne comprennent pas le choix du repreneur, peu réputé pour ses vertus sociales. « On connaît les méthodes managériales du Groupe Touati, raconte un journaliste de Courrier Cadres. La rédaction de Rebondir ne compte plus que deux salariés plus des pigistes. » Pas très facile à assumer pour un journal qui aborde les questions de ressources humaines et de stress au travail.

Dans le projet actuel, Touati s’engage à reprendre les 35 salariés du mag de l’Apec (bien entendu rien n’est prévu pour les nombreux pigistes). Mais après? Comment compte-t-il redresser les finances du titre? Le mystère reste entier, d’autant plus que la diffusion va en prendre un sacré coup : dans le contrat qui lie Courrier Cadres à l’Apec, l’Assoc’ était censée abonner gracieusement tout nouveau chômeur inscrit, soit en moyenne 30.000 nouveaux cadres au chômage chaque année depuis 2008. Or  30.000 abonnés en moins (même gratuits), ça compte en matière de tarifs publicitaires.

Que va donc nous sortir Touati de son chapeau? Une fusion Courrier Cadres-Rebondir (suggestion de titre : Rebond-Cadres), histoire de recylcer les précieux abonnés du journal de l’Apec? Et pourquoi pas, dans la foulée, une cinquième web-TV avec des témoignages face caméra sur le mode : « Je travaillais dans un journal lorsque j’ai été victime d’un cost-killer » ?



* Pour mémoire, le CA de l’Apec est composé du Medef et de cinq organisations syndicales représentantes des cadres (CFE-CGC, CFDT Cadres, UCI-FO, UGICA-CFTC, et UGICT-CGT). Or, selon une info de Rodolphe Helderlé, responsable éditorial du site Miroir Social, publiée sur Twitter « seule la CFDT a vote contre la vente par l’Apec de CourrierCadres.« 

  • Facebook
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Digg

14 Réponses à cet article

  1. Avant l’ouverture des hostilités, les journalistes souhaitant avoir des conseils pour mettre en place les remparts nécessaires, face à d’éventuelles dérives déontologiques ou autres entorses au Code du travail, sont invités à se rapprocher du Syndicat des journalistes CFTC. http://www.JournalistesCFTC.org

  2. Tournez-vous vers des jeunes qui se battent pour créer des entreprises nouvelles, susceptibles de vendre du contenu.

    Observez le monde de la musique qui est en avance.

    Avec les syndicats vous creusez votre tombe.

  3. Bonjour courageux Anonyme :-)
    Si vous dites cela c’est que vous n’avez pas beaucoup navigué sur ce blog. Mon intérêt en tant que dodo du journalisme va vers tous les journalistes, les jeunes, les vieux, les anciens et les modernes, les technophiles et les technophobes.
    Pas question pour moi d’opposer les uns aux autres, je laisse cela à d’autres que moi qui le font très bien.

  4. … et voici que les salariés de Courrier Cadres lancent un blog: Courrier Cadres (la cession), pour relater au jour le jour leurs tribulations. Soyez nombreux à vous connecter !
    http://www.courriercadres-lacession.com/

  5. Bonsoir, question à 100 sous
    1/ Avez-vous lu la comptabilité de l’APEC qui est en ligne http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoccpt/pdf/2008/3112/775672231_31122008.pdf ?
    2/ A moins que Courrier Cadres perde 10 millions par an, comment expliquer qu’une entreprise qui a autant d’argent en caisse -entre 2007 et 2008, le cash est passé de 93 à 105 millions d’euros-, aucun endettement, et une immobilisation corporelle très importante sup à 50 millions puisque propriétaire du siège social notamment, fasse un PSE déguisé ?
    3/ Vu qu’il y a plus de 50 salariés, le comité d’entreprise de l’APEC a t’il lu les comptes ?

  6. http://courriercadres.com même pas un message sur le site en question ?

  7. http://www.courriercadres.com c’est le site ?

  8. Bonjour,

    Je n’arrive pas à me connecter sur ce site.
    Qu’est-ce-qu’il faut faire ???

    Merci d’avance.

  9. Montrouge, le 22 mars 2010

    Communiqué des 35 salariés du Pôle Presse de l’Apec, réunis en Assemblée générale ce jour.

    Nous avons appris avec stupeur, jeudi 18 mars, la décision du Conseil d’administration de l’Apec de mandater la direction générale pour vendre Courrier Cadres au groupe Gérard Touati. La brutalité de cette annonce nous a d’autant plus choqués que la cession devrait être opérationnelle dès le 27 avril, soit dans un peu plus d’un mois seulement.
    Or il apparait clairement que ce projet n’est ni viable, ni crédible.
    L’analyse objective et sans polémique des publications du groupe Touati montre en effet un modèle sans journaliste et sans diffusion, qui repose essentiellement sur un système de publi-rédactionnels et qui se situe complètement hors du champ de la presse d’information économique.

    L’analyse précise du projet fourni ne tient pas au plan économique :
    - la rupture du lien avec l’Apec et la suppression de tout budget de promotion, d’abonnements conduira à une division par deux de la diffusion payée et des recettes de Courrier Cadres ;

    - alors que la publicité baisse de 50% depuis le début 2010, le projet table sur une croissance des recettes publicitaires de 52% en un an ;

    - une partie des équipes (celles du site Courriercadres.com) a disparu des projections.

    Ainsi, les charges seront nettement plus fortes que prévu et les recettes seront bien plus faibles. Ce projet ne peut donc fonctionner que sur le même schéma que celui des autres publications du Groupe Touati (Rebondir, L’officiel de la Franchise, Vente directe magazine…) à savoir sans équipes, et donc, à terme, sans nous.

    L’Association pour l’emploi des cadres, acteur majeur du recrutement, de l’accompagnement et du reclassement, ne peut-elle donc mettre ses compétences et son expertise au service de ses propres équipes ?

    L’ensemble des 35 salariés du Pôle Presse (rédaction, diffusion, publicité) a rejeté à l’unanimité, par vote à bulletin secret, ce projet de cession.

    Ils demandent le retrait de ce projet, l’arrêt de toute négociation avec le Groupe Touati et la recherche de solutions alternatives, respectueuses des salariés et des valeurs portées par l’Apec.

  10. Bonjour,

    Il me semble qu’il faut savoir raison garder.
    J’ai eu vent – par une source extrêmement fiable – du fonctionnement interne du groupe de Gérard Touati, et notamment du management de la Rédaction, et il n’y a rien, Chère Tatiana, qui justifie a priori la violence de votre réaction.
    Gérard Touati est tout sauf un « mercenaire de la presse ».
    Il serait bon de se renseigner – vraiment – avant de s’emballer, cela fait partie des fondamentaux de notre métier, non ?

    Cordialement.

  11. @Lahcène ABIB Je vois en effet que le site http://www.courriercadres-lacession.com/ n’est pas ouvert au public, mais réservé à aux internautes « invités ». Désolée de vous y avoir dirigé…

  12. @Pierre
    Je prends note de la confidence de votre source « extrèmement fiable » qui se porte garante pour M. Gérard Touati. Pour ma part, je vais me plonger dans l’histoire de ce groupe pour me faire mon propre avis, si vous n’y voyez pas d’inconvénient.
    Cordialement aussi.

  13. Chère Tatiana,

    Je suis à votre disposition pour vous aider à en savoir plus sur notre groupe de presse multimédia. Vous pouvez me contacter au 01 40 11 44 44.

    Cordialement,

    Gérard Touati

  14. Cher Pierre, outre votre source » extrêmement fiable », vous devriez aussi songer à interroger des salariés actuels ou passés, de ce bon monsieur Touati…

    Chère Tatiana, puisque vous soulignez le déficit de Courrier Cadres, on peut se demander qui a géré ce titre et qui en a désigné les dirigeants? Il est inimaginable que la direction de l’Apec cherche à se servir de monsieur Touati pour s’exonérer de ses responsabilités….

Laisser une réponse

Copyright © 2009 La voix du dodo est propulsé par WordPress
Suivez les parutions via RSS
Ou seulement les commentaires.

Sitemap