Assouline et Mitterrand refont Le Monde et en viennent à l’Ebra

« Monsieur le ministre, trouvez-vous normal et sain qu’aujourd’hui un même groupe bancaire contrôle en situation de monopole pas moins de 11 titres de PQR sur 22 départements? » C’était hier au Sénat, lors de la séance de questions au gouvernement: David Assouline, sénateur (PS) de Paris, s’adresse à Frédéric Mitterrand. A t-il lu La Voix du Dodo ? Ou, plus vraisemblablement, le papier d’un certain Xavier Ternisien dans Le Monde du 8 juin ? Quoiqu’il en soit, le sénateur est fébrile. Il veut témoigner d’un « profond malaise et d’une inquiétude partagée par toutes celles et ceux qui sont attachés à la liberté au pluralisme et à l’indépendance de l’information… » Mon dieu, la presse serait-elle en danger ?

Assouline évoque la convocation supposée du directeur du quotidien Le Monde par le président de la République « pour lui indiquer que si tel candidat à sa recapitalisation était choisi, le journal ne pourrait plus compter sur l’aide de la CDC à son imprimerie. » Il cite aussi « toute une série de pressions directes et indirectes de l’Elysée sur l’audiovisuel privé et public et en profondeur, sur la PQR. » Incroyable. Et le plus dingue, c’est que l’ensemble des titres de PQR de Bourgogne, Rhone-Alpes, Alsace, Franche-Comté sont désormais contrôlés par une… banque: le Crédit Mutuel Centre-Est Europe « dont les dirigeants sont réputés proches du président. » La haute assemblée ne s’en est toujours pas remise…

Heureusement, il existe une vidéo de cet échange délicieux. La voici, avec plus bas, en cadeau du dodo, un bonus « Crédit Mutuel vs PQR », histoire de nourrir la polémique.

aperçu

(cliquez sur l’image pour basculer sur la vidéo du site de Public Sénat)

En conclusion, le sénateur pose cette épineuse question (où l’on sent à peine pointer un début de stratégie du PS pour la prochaine présidentielle): « N’est-ce pas de cela dont il est question aujourd’hui pour vous : contrôler la presse pour obscurcir le choix du suffrage universel en 2012? »

Consterné, Mitterrand refuse d’épiloguer sur l’affaire qui nous concerne ici. En revanche, il défend « les mouvements capitalistiques qu’à connu la presse et qu’elle va encore connaître dans les prochains mois et qui sont indispensables à la survie d’un secteur fragilisé par la révolution numérique et par la crise. En France cette consolidation se fait dans le respect du pluralisme des courants de pensée et d’opinion. » La partie gauche de la tribune se gondole.

S’ensuit ce vibrant plaidoyer du ministre de la culture et de la communication : « Les faits depuis plus de 2 ans démontrent qu’il est totalement inexact de soupçonner le président de la république d’une quelconque mainmise sur les médias alors qu’il s’est lui même investi dans toutes les mesures pour renforcer l’indépendance éditoriale, la pluralité de l’info, la transparence du capital, les équilibres économiques.« On est priés de le croire sur parole.

Et maintenant, rions un peu…

Observons ces deux manchettes de L’Alsace-Le Pays et de L’Est Républicain (ER) du 3 juin dernier. Les deux quotidiens publiaient ce jour-là une interview de François Fillon le jour de son passage dans la ville d’Epinal…

Rien de bien surprenant jusque-là me direz-vous. Maintenant, ouvrons les deux journaux à la page de l’interview du Premier ministre…

L’Est Républicain :

L’Alsace :

Marrant ça, à bien y regarder on dirait que la version de l’Alsace reproduit in-extenso des extraits de celle, plus longue, publiée dans l’Est Républicain.

Encore plus mystérieux, cette étrange mention de bas de page: « L’entretien a été accordé aux journalistes de l’Est de la France. »

Publier telle quelle la même interview dans les colonnes de deux titres concurrents, voilà qui n’est pas banal. En voilà un bel exemple d’économie d’échelle pour le Crédit Mutuel, présent à la fois dans le capital de L’ER (à 18%) et de L’Alsace (100%).

On l’a compris, ce sont les journalistes de l’Est Républicain qui ont rencontré Fillon et rédigé l’interview. Et le plus drôle c’est que ceux de l’Alsace n’ont découvert cet entretien que le lendemain, en ouvrant leur journal. Une délégation du syndicat Filpac-CGT s’est immédiatement émue de ce doublon le jour même auprès Francis Laffon, rédacteur en chef et directeur de la rédaction.

Et Filpac de s’interroger : « Que vont penser nos lecteurs quand ils verront le même article, complaisant pour la propagande gouvernementale, paraître simultanément dans L’Alsace, les DNA, L’Est-Républicain et Le Pays ? » Mardi dernier, les syndicats de l’Alsace signaient une « motion de la rédaction sur la mutualisation. »

Mutualisation : le mot est lâché. Signe que les journalistes ne comprendront jamais rien aux « mouvements capitalistiques indispensables à la survie d’un secteur fragilisé par la révolution numérique et par la crise. »

  • Facebook
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Digg

7 Réponses à cet article

  1. L’interview de Fillon est passée dans la plupart des journaux contrôlés par Lucas, et ça reste en travers de la gorge des journalistes. Voici le communiqué qui a été affiché au « Républicain Lorrain » :

    « Syndicats de journalistes CFDT et SNJ du Républicain Lorrain

    Woippy, le 2 juin 2010.

    Passage
    en force

    Dans le Républicain Lorrain de ce jeudi 3 juin figure une interview de Fillon signée Rémi Godeau, qui n’est autre que le rédacteur en chef de l’Est Républicain !

    La « mutualisation » passe ainsi à un stade supérieur, après les échanges de papiers imposés à nos confrères du service des Sports.

    Tout cela se développe sans information, ni concertation, ni règles. Ce nouveau coup médiatique est d’autant plus choquant que l’Est Républicain a été longtemps notre frère ennemi. Même s’il n’y a plus de concurrence directe entre les deux titres, leur identité respective reste ancrée dans leurs lectorats. Cette initiative-surprise marque une nouvelle étape dans la dépersonnalisation des rédactions et du contenu.

    Elle ne peut que renforcer la défiance des journalistes face à la gouvernance du « groupe » dirigé par le Crédit Mutuel. Les syndicats SNJ et CFDT dénoncent cet inacceptable passage en force. »

  2. L’interview de Fillon est aussi passée dans les journaux du pôle Rhône-Alpes, provoquant la colère des rédactions des quatre journaux (Le Progrès, le Bien Public, le Journal de Saône-et-Loire et le Dauphiné Libéré), décapitées par 90 départs en clause de cession. A ce jour, 90 postes de journalistes non compensés par le Crédit Mutuel. A ce rythme, alors que la mutualisation des contenus est en rôdage à l’occasion de la Coupe du monde de foot, quel « éditorialiste» du groupe Ebra aura le droit et le privilège de couvrir l’élection présidentielle de 2012 ? Le Crédit Mutuel a-t-il une dette envers Nicolas Sarkozy, qui vaudrait bien un petit coup de canif dans le pluralisme et la démocratie ?

  3. Tatianaaaa, alerte rouge, Assouline avec deux s dans le titre !!!

  4. Le Monde va bientôt être soumis à Sarkozy grâce à Perdriel.

    C’est le renvoi d’ascenceur pour l’impunité qui lui est assurée depuis 15 ans dans cette affaire financière sabotée par un juge d’instruction qui siégeait à la SDL et au conseil de surveillance du Monde.

    Quel est l’accord Sarkozy-Perdriel ?

    C’est une occasion UNIQUE de dénoncer
    - l’instrumentalisation de la Justice par le pouvoir pour soutenir un patron de presse
    - un dysfonctionnement majeur de l’Etat : cette affaire met en évidence l’ existence au sein du pouvoir judiciaire d’une machine à enterrer prête à être utilisée.

  5. Ils ont eu chaud, au Monde… Michel Lucas ne s’est pas porté candidat à la reprise!

  6. Perdriel « Mon indépendance est jalouse, orgueilleuse et totale » (libé 23/06/2010 )

    Comment est-ce possible alors qu’il a une dette envers Sarko par Mam interposée. ?

    Après l’affaire Woerth , l’affaire Mam ?

  7. Sarkozy: Le Monde en Observateur

    Le projet de reprise du journal Le Monde par le propriétaire et fondateur du Nouvel Observateur, Claude Perdriel, a les faveurs du chef de l’Etat

    http://www.lexpress.fr/actualite/indiscrets/sarkozy-le-monde-en-observateur_900622.html

Laisser une réponse

Copyright © 2009 La voix du dodo est propulsé par WordPress
Suivez les parutions via RSS
Ou seulement les commentaires.

Sitemap